la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

Tromsoe

Mon dernier billet semble avoir provoqué quelques réactions et inquiétudes parmi les destinataires. Je rassure tout le monde, tout s’est bien terminé. Le coup de vent est passé et depuis  le vent s’est grandement assagit. Depuis cette date, qu’avons nous fait ?

 

Tout d’abord nous avons retrouvé nos amis Fred, Fredo et leur fille Coralie. Apres avoir passé l’hiver amarré a un ponton, non loin de Tromso,  ils  préparent maintenant Fredoya a une navigation qui les emmènera début Juillet en Islande puis au Groenland, avant un retour dans les mers chaudes des canaries, du cap vert et des antilles. Nos routes se croiseront peut être encore.

 

Nous y avons à cette occasion ‘’beaché’’. C'est-à-dire que nous avons volontairement échoué ZERO sur la plage : Ignorant le vieux dicton marin qui dit que ‘’ quand les mouettes ont pieds, il est tant de virer, ‘’. La marée descendante nous a alors permis de nettoyer sa coque pleine de saleté, de vérifier les anodes,  l’hélice…..  A ce sujet, si un jour, on m’avait dit que  je ferai un carenage, beaché sur une plage de Norvège, sous la neige, bien sur, je ne l’aurai pas cru. Les Fredoya nous avaient indiqué la position exacte ou  ils avaient l’habitude de le faire. Dans l’alignement d’un bout de bois et de 2 arbres.  Le moment donné, en tenant compte de la marée, cap est mis droit sur la plage, visant un piquet planté dans le sol. Malheureusement, nous  nous sommes trompé de bout de bois, la neige ayant recouvert le bon. Le sol n’avait pas été préparé, c'est-à-dire débarrassé de ses plus gros cailloux, ZERO et ses habitants ont alors  passé quelques heures avec une gîte prononcée. La mer remontante nous a libérée vers 3 h00 du matin de cette position plutôt inconfortable et quelque peu scabreuse.

 

Puis quelques jours passés a Tromso. Ville étudiante, tout de même très nord  et donc bien fraîche. Nous y avons retrouvé la tradition scandinave qui veut que les vendredis et samedis soirs soient consacrés à des beuveries incroyables. Passés 22 h00, les rues se remplissent de groupes de jeunes et de moins jeunes, totalement ivres. Ils passent ainsi de bars en bars, n’y restant que quelques minutes,  le temps de boire, je ne sais quel alcool enivrant.

Drôle de  réveil en perspective. Et effectivement, les dimanches matins, les rues sont désertes.

 

 

 

 

Depuis maintenant quelques temps, il n’y a plus a proprement parlé de nuit. Le soleil se couche, vers 23 h00, et se lève vers 2 heures, mais la nuit ne vient jamais, laissant la place à un crépuscule  puis à une aube permettant largement de voir clair.  La météo est agréable. Le mauvais temps fait exception, laissant place à un beau et grand soleil quasi permanent. Les températures s’élèvent également. Pas loin de 15°. D’ailleurs, la verdure commence à faire son apparition.

 

Lors des  2 semaines suivantes, nous avons mouillé dans 2 types de lieux bien différents. De larges baies relativement habitées (en tout cas suffisamment pour y  pirater une liaison wifi), aux pieds de grandes montagnes enneigées qui permettent la pratique du ski de randonnée. Ainsi Dom et Christophe ont pu gravir quelques montagnes locales.  Tout  ceci au détour de larges fjords. 

 

La seconde semaine nous a vu rechercher les mouillages bien plus isolés, au milieu d’un cafouillis d’îles désertes, coupés du monde, sans wifi ni connexion téléphone. Enfin seul dirait on …

Nous sommes en ce moment à la position exacte 70°05 38 N  et 018°55 12 E.  Abrité de la mer et du vent par plein de petits îlots. Lors d’une balade, et alors que la neige fond maintenant rapidement, nous y avons croisé nos premiers rennes. Les lieux sont déserts. Juste 3 maisons inoccupées pour le moment. Pas de route, l’accès est uniquement maritime. Tranquillité et sérénité.

 

 

Nous commençons à bien connaître les lieux.  Certaines îles sont peuplées de colonies d’oiseaux. D’autres de rennes. Ici, il y a des moules, là des morues faciles a pêcher …  Nous attendons avec impatience nos premiers élans.

 

D’ailleurs, ce soir repas de moules et  Demain, morues.



25/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 215 autres membres