la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

Partenariat de ZERO avec une école de Lyon

Depuis 2 ans déjà, ZERO est suivi par une classe maternelle de Lyon. Régulièrement, les élèves envoient des questions aux équipages qui répondent et transmettent des  photos pour agrémenter les explications . 

 

Voici le 1er échange de 2015.  ZERO est en Islande, c'est Gilles, Sophie et Thierry qui sont a bord . Ils doivent remettre en route le bateau après 4 mois d'hivernage a Reykjavík, puis naviguer pour positionner ZERO à Isafjordur , dans la péninsule Nord Ouest de l’île ; lieu de ski pour quelques semaines.

 

 

Jeudi 5 mars 2015

Nous sommes arrivés lundi en avion à Reykjavik, la capitale de l'Islande. Il faut quatre heures de vol depuis Paris. L'aéroport est situé à une trentaine de kilomètres de la ville et l'on peut facilement la rejoindre en autocar. Bien sur il faut acheter un ticket et en Islande on paye avec des "couronnes islandaises". Les pièces et les billets sont différents des nôtres. L'Euro n'est pas utilisé ici mais on peut échanger ses Euro contre des couronnes, ou payer avec une carte de crédit.

Nous avons retrouvé ZERO notre bateau qui a passé quatre mois et demi tout seul dans le port, où il a essuyé quelques tempêtes, ce qui est habituel ici : des vents à soixante noeuds, ce qui représente 60 x 1,852 = ???? km/h... c'est beaucoup !

Le pont du bateau était couvert de neige et tous les cordages gelés, raides comme des barres de fer.

Heureusement nous avons un bon poêle à bord et en quelques minutes, la température remonte à l'intérieur du bateau.

Nous avons eu beaucoup de travail pour remettre le bateau en état de naviguer après l'hivernage. Il faut remettre les voiles (gréer), installer toutes les poulies et les écoutes (cordages qui permettent de manoeuvrer les voiles), vérifier le fonctionnement des appareils électroniques, le moteur du bateau, l'annexe et son moteur hors bord (le petit canot qui permet d'aller à terre lorsque l'on est à l'ancre), oter l'eau de condensation qui s'est accumulée au fond du bateau (sous les planchers dans le fond de la quille), faire le plein d'eau, les courses, installer le pavillon (le drapeau) etc...

Après trois jours, nous sommes prets à prendre la mer, mais il faut encore patienter car la météo n'est pas favorable. Il y a trop de vent et naviguer dans ces conditions serait désagréable, voire dangereux si nous avions un problème technique. Nous allons donc encore attendre un peu à l'abri du port.

En cette saison, le temps est très changeant et assez froid. Chaque jour, il pleut, il neige, il grêle, et il y a aussi quelques minutes de soleil que nous dégustons avec plaisir. Il ne faut jamais sortir même pour quelques minutes sans veste étanche, bottes et bonnet !

Nous comprenons pourquoi l'Islande s'appelle Iceland ce qui veut dire le Pays des glaces. Mais ici il y a aussi de l'eau chaude grace au volcanisme. Les Islandais ont installé partout des piscines alimentées par des sources chaudes, certaines sont même naturelles et la plupart sont découvertes ! Ils aiment beaucoup s'y baigner et s'y rendent même le matin avant d'aller travailler. Il y a généralement plusieurs bassins à des températures différentes et les gens passent de l'une à l'autre tout en discutant (ils aiment se transmettre les nouvelles et bavarder). Les piscines sont ouvertes de 6h30 du matin à 22h le soir !

Dans chaque maison il y a deux tuyaux qui arrivent : un pour l'eau chaude et un pour l'eau potable minérale. Il y a aussi des bouteilles d'eau en vente dans les commerces mais c'est seulement pour les touristes. Cela fait bien rire les Islandais qui préfèrent boire l'eau du robinet gratuite, car c'est exactement la même !!!

 

IMAG0206 [1024x768].jpg

 

IMAG0205 [1024x768].jpg

 

 



09/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 251 autres membres