la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

Depuis Milos 2

Le coup de vent est passé. Entre 35 et 40 nds de vent, accompagné de  pluies diluviennes pendant 3 jours.  Tout ceci, même au port,  ce n'est pas tres agréable. 

 

Un peu confiné a l'intérieur, sortir sur le pont est désagréable. Aller à terre est perilleux. Zero est cul au quai, assez loin pour lui eviter d'abimer ses safrans tres exposés. La planche en bois qui nous relie à la terre n'est pas large et repose simplement sur quelques cm, aussi bien sur  le quai que sur le pont .  Alors, avec ces 35 nds, la houle qui rentre dans le port, ZERO qui bouge dans tout les sens, debarquer et embarquer tient un peu de l'equilibriste. 

 

Le soleil revenu, le vent apaisé, et avant le prochain baston prevu pour jeudi, je sors et engage quelques travaux sur le pont .  Puis, un peu échaudé par le périple en vélo de l'autre jour, je decide de louer une voiture. 20 euro pour la journée, c'est raisonnable.

Avec le recul, Milos est vraiment differentes des autres iles. Depuis 1 an que l'on tourne dans le coin, on peut dire que, globalement et en général, dans ces iles :

 

- les villages sont typiques 

- les gens sont adorables et accueillants

- la mer tres belle

- les paysages à l'intérieur, bien que beaux ne sont pas extraordinaires.

 

Milos est differentes :

- les villages sont assez quelconques

- les gens pas vraiment accueillants

- la mer superbe

- les paysages extraordinaires.

 

 

Une plage, à coté du bateau

mon parcours de la journee

Un coin incroyable , au nord de l'ile . un paysage lunaire, de belles sculptures ... La nature a longuement ciselé ces formes harmonieuses.

un canyon

Quelques kilometres plus loin, la nature a encore fait des miracles . Une calanque auquelle on accede en passant sous une arche.  Elle est difficile a photographier . 

 

la calanque, coté terre, je suis sur l'arche , la mer derriere moi.

La mer est calme aujourd'hui.

un petit port, cote nord.

Un port, une image typiquement Greque. Le port de Pollonia , au nord est.

Puis , je file sur la cote sud de l'ile . Au passage, je traverse le centre de l'ile . Decouvrant au hasard des collines , plein de carrieres. Certaines abandonnées, d'autre encore exploitées.  Parfois, des fumerolles, temoint une activité volcanique sous les pieds. Une petite Islande sous la chaleur et le soleil de mediterrannée. 

 

Sur la cote sud. A cet endroit, il y a parait il des résurgences marines d'eau a 100 degré. Pas testé .

toujours sur la cote sud . un peu plus loin, une autre crique.

la même

Toujours sur la cote sud, je file plus a l'ouest . 

 

Comme Santorin, Milos est un volcan effondré. En son centre , il y a donc une immense caldeira, maintenant sous la mer . Le port, Adamas ou se trouve ZERO est sur le versant nord. 

Me voici sur la partie sud du volcan . 

 

Voila la caldeira , avec l'entree depuis le large au fond.

l'entrée dans la caldeira

La berge sud de la caldeira.

Mon repas de Noel ?



28/12/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 212 autres membres