la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

Notre épopée entre le Pays de Galles et les îles Scilly

Article rédigé par Willem (8 ans), Fabio (12 ans), Arthur (12 ans), présents avec leurs parents sur Zéro entre Belfast et Plymouth. 

 

Arthur, Fabio et Willem

Arthur, Fabio et Willem

 

Nous sommes partis de Holyhead, au nord du Pays de Galles, pour aller aux Îles Scilly, qui sont à 210 NM au sud.

 

 

Régalés par les homards pêchés la veille, on a navigué 35 heures non-stop ; après un départ « musclé », nous avons eu une mer globalement calme. Nous avons croisé quelques macareux. Pour la nuit, nous nous sommes relayés pour faire des quart de trois heures à tour de rôle ; certains ont eu la chance de voir des dauphins et du plancton phosphorescent. Après un magnifique lever de soleil, nous avons navigué quelque heures puis nous avons revu des dauphins qui jouaient avec la proue du bateau ! Au bout d'une quinzaine de minutes, ils sont partis, mais quarante-cinq minutes après, nous avons revus des dauphins, ainsi de suite toute l’après-midi. On peut observer qu'ils ont tous des marques différentes sur le dos. Ils filent vraiment vite et sautent parfois très haut au-dessus de l'eau !

 

Nous avons aussi mis des lignes de traîne, mais nous n'avons rien pêché à part un jeune fou de Bassan malheureux, qui a pris en chasse notre « rapala ». Il s'est accroché le bec et l'aile, mais nous avons quand même réussi à le libérer et il est reparti avec quelques égratignures.

 

 

 

 

En arrivant à la vue des Îles Scilly, deux rorquals communs (baleines) nous attendaient avec leurs puissants jets d'eau ! Nous les avons suivies pendant presque dix minutes, et nous avons pu distinguer leurs ailerons et leurs évents, mais leurs nageoires caudales sont restées immergées. Quand elles plongent, les baleines semblent laisser à la surface un rond graisseux dans lequel l'eau reste lisse quelque minutes.

 

 

Pendant la traversée, nous avons eu un petit imprévu : la drisse du Spi a lâché brutalement ; toute la voile est tombée à l'eau et il à fallu la repêcher en urgence ! Heureusement pas de dégâts apparents sur la toile.

 

A l'arrivée, nous laissons le capitaine se concentrer pour manœuvrer entre les rochers, et nous voici au mouillage... Pose des casiers et exploration de l'île Tresco voisine.

 



30/07/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 283 autres membres