la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

Hébrides inférieures depuis Oban du 20 au 30 mai 2023 ( article rédigé par J.L. Faure)

20 mai 2023 : le fameux petit train Glasgow – Oban, 3 heures d’un voyage pittoresque à travers les lochs et les champs. Des moutons autochtones (plus gros que les nôtres) et des scieries s’étirent tout le long. Une belle omelette nous attend à l’arrivée, gentiment préparée par Martine qui est arrivée la veille. Nous serons 4 pour ces 10 jours autour d’Oban. Quelques courses sous une bonne pluie et nous levons l’ancre pour aller mouiller un peu au nord d’Oban à Camas Nathais.

 

 

21 mai, il fait plutôt beau temps. On repart vers le sud. Petite pause sur Ardencaple bay : une profusion de plantes et de fleurs sauvages, d’une belle palette de couleurs, s’offre à nous : lotier corniculé, cochléaire du Danemark, argentine, populage des marais, digitale pourpre, sorbier des oiseaux, jacinthe des bois, armérie maritime, rhododendron pontique, grand iris sauvage, grande pervenche, chrysanthème frutescent... 

On repart pour mouiller à Arand Sound. 

 

 

22 mai, il fait doux, nous allons mouiller à au loch Tarbert sur Jura, magnifique petit village : repas à 16 heures, la liberté n’a pas d’heures. Nous avons croisé 2 ou 3 phoques qui nous ont observé de loin.

 

 

Le lendemain, nous remontons à Craighouse et admirons au passage les Paps de Jura (3 mamelons coniques). Une bière bien méritée à l’hôtel-restaurant nous remet d’aplomb, on tangue un peu en marchant dur la terre ferme.

 

 

24 mai, petite bruine, nous choisissons de passer la journée ici. Belle grande promenade sur l’île, nous admirons les cygnes, huitriers pie, mouettes et goélands bien sûr, plusieurs phoques se prélassent sur de gros cailloux. 

 

 

Et si on parlait des oiseaux rencontrés au fil du voyage : oies rieuses, bernaches en couple avec leurs bébés (bernachoux ?), cormorans noirs de petite taille, guillemots, chacun son cri.

 

 

25 mai : l’île de Gigha : visite du parc Achamore garden, extraordinaire agencement d’un parc privé avec des plantes issues de nombreux pays. Le climat particulièrement doux permet à ces plantes exotiques de devenir géantes. On pourrait croire  qu’il fait froid dans les Hébrides ; les Hébrides intérieures sont protégées des vents de l’atlantique (même s’il y a « toujours ? » du vent), avec une grande humidité et des températures annuelle variant de 2 à 11 degrés la nuit, et de 6 à 16 degrés le jour, avec quelques pointes à 23 degrés (on s’en est approchés à Oban le dernier jour !). Certains endroits très protégés comme le parc Achamore profitent d’une météo particulièrement douce.

 

 

26 mai : 3 heures de bateau jusqu’au loch Caolisport. Très joli petit mouillage, ramassage de bulots, promenade, farniente…

 

27 mai : grande journée de navigation avec peu de vent (pointe à 10 nœuds au départ, puis le vent tombe, moteur et GV tout doucement). Bruine, temps gris. On prend des ris, puis des ris, encore des ris… Mouillage au loch Aline à 21 heures, l’entrée dans le loch se fait par un tout petit passage étroit, avant de s’enfoncer dans un havre de calme. Une bonne bière n’est pas de refus, sur le bateau bien sûr.

 

28 mai : il ne fait plus que 5 heures de nuit maximum, le jour est levé vers 4 heures du matin. Toujours pas de vent, on prend de nombreux bords pour arriver à 15 heures au loch Na Droma Buidhe. Après un temps de repos en attendant que la marée descende, nous ramassons de grosses moules, charnues, délicieuses, avec chacune une mini perle à ne pas croquer ! Elles nous feront 2 repas du soir, avec des frites au four. Nous repartons pour mouiller à 19 heures à Tobermory, magnifique village très coloré. Nous refaisons quelques courses et buvons une bière au pub. 

 

29 mai Il fait beau. Pendant qu’Anne-Marie et Jean-Luc visitent la distillerie, Gilles et Martine font une promenade autour du village, avant que l’on retourne mouiller au Loch Aline. Promenade au fond du loch jusqu’au château qui propose des appartements à louer. Encore un parc magnifiquement entretenu.

 

30 mai : Dernier départ pour rejoindre Oban, on monte la GV et la Trinquette et on tire des bords… Mais on finit en beauté, à la voile. Soirée au pub, et fin du voyage.

 



05/07/2023
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 448 autres membres