la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

ski nautique fev-2014

Gilles et moi avons côtoyé des extra-terrestres.

Tout a commencé à Lyon  ou Jean-Louis nous a rejoint avec son pick up 4x4. Il arrive du Nord de l’Espagne et va nous conduire jusqu'à ZERØ, non loin d’Aalesund.

Pour le voyage, Helmut notre ami Suisse fait partie de l’équipage. Chargés comme des mules, spi, matériel de rechange pour ZERØ, de la bouffe et des bouteilles en pagaille, des skis …  Nous voila partis tous les 4.

3 jours de route entrecoupés par 3 stops notables : le premier chez la cousine de Gilles à Strasbourg pour un déjeuner copieux. Le second dans un hôtel d’Allemagne, et le dernier à Kiel ou nous embarquons sur un ferry qui nous fera gagner du temps en nous transportant jusqu'à Oslo. 20 heures de navigation, une nuit sur un paquebot tout confort, voila qui nous a requinqués.

Durant ces 3 jours, Jean Louis n’a pas lâché le volant. A peine nous a-t-il débarqué à Saeboe, que le voila reparti dans l’autre sens. Un forçat de la route. Un stakhanoviste, le premier extra-terrestre.  Merci Jean Louis.

 

Embarquement a Kiel.JPG

 

Nous avons retrouvé ZERØ, bien sagement amarré la ou nous l’avions laissé. Ouf ! Nous avons retrouvé Svere, le guide local qui nous donne les dernières informations sur les conditions de neige. Catastrophique. Ils n’ont jamais vu aussi peu de neige depuis 1968.

Les jeunes de St Hilaire nous rejoignent en fin de semaine, armés de tout le matériel nécessaire à la pratique de la montagne. Avec une telle bande de furieux, je m’attends au pire.

Effectivement, ils ne tiennent pas en place. A peine arrivés, les voila skis aux pieds, enfin, chaussures de ski aux pieds, ski dans le dos. Prêt à attaquer le pentu.  La longue marche d’une heure et demi avant de pouvoir chausser ne leur fait pas peur. La neige est à environ 500 m d’altitude. Il faut marcher puis grimper !!

C'est beau la norvege (1).JPG

Durant leur séjour, ils ne débanderont pas. Ils montent et descendent les montagnes environnantes, hautes de 1500, comme moi, je vais acheter le pain à la boulangerie de Charly.  Des extra-terrestres.

 

Helmut, la soixantaine bien avancée, tout de même, est de la partie. Il ne quittera pas la bande d’excités. Chapeau.  Encore un extra-terrestre !!

SAM_2995.JPG

 

Je me demande si Gilles, qui a oublié ses peau de phoques à Lyon et qui attend l’arrivée du prochain équipage pour se lancer à l’assaut lui aussi est content ou pas de cette situation. Il échappe pour le moment à la furie.

 

Moi, je bichonne ZERØ, le remet en route, assure la pitance au retour des montagnards. ZERØ n’a pas trop souffert du froid. Hormis les 2 grands panneaux en polycarbonate qui se sont fendus. Probablement le froid intense. Pour le reste, tout va bien.

 

Quand ils ne grimpent pas les pentes, les djeunes pêchent. Au filet, au casier, à la ligne.

Si la ligne est décevante, le casier et le filet nous apportent notre ratio de produit de la mer. 5 à 6 gros crabes dormeurs chaque matin dans le casier. 1 grosse morue dans le filet. Pour le moment, la plus grosse faisait 6,5 kgs. Record à battre. 

65kgs de morue.JPG

Durant leur séjour, la neige est arrivée. 10 cm de belle poudreuse qui semble tenir encore un peu.  Elle permet aux skieurs de chausser sur le ponton devant ZERØ. La belle aubaine.

parfois au chause au bateau.JPG
 

 

La suite au prochain épisode.

 

et plus de photo  ici :  photo

 

 



21/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 211 autres membres