la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

L'Islande, vue par Nathalie Louveau sur ZERØ du 6 au 19 sept 2014

L' ISLANDE A BORD DU VOILIER ZERØ DU 6 AU 19 SEPTEMBRE 2014
CROQUIS ET RECIT PAR NATHALIE LOUVEAU

 


Samedi 6 septembre
Départ pour l'Islande, la veille de Toulouse en train, puis avion de Paris jusqu'à Reykjavik…

 

Sans titre 1.jpg

Arrivée dans la nuit à l'aéroport, nous rejoignons en bus le voilier ZERØ au petit matin au port de la
capitale. Rencontre avec Hervé, skipper aguerri de ZERØ. Balade à 2 dans la ville, piscine aux eaux
thermales  ( pour bien  commencer  cette escapade  au pays  soufré et laineux et nous remettre de
notre  petite  nuit aéroportuaire ), en  attendant  l'arrivée  de  nos compagnons de voyage, André &
Anne-Marie,  Hélène & Jean-Loup.   André  sera  notre  capitaine !  Reykjavik  by  night au  « Dillon's
Beergarden »,  concert  scène  ouverte  hip  hop  girls !  Ça  dépote  grave  !  Ici on est au pays de
l'égalité.

Sans titre 3.jpg      Sans titre 2.jpg

 

 

Dimanche 7 septembre

 

Sans titre 4.jpg
Visite  de  Reykjavik  tous  ensemble   en  attendant  notre  dernier  coéquipier  Jean-Louis. Il pleut.
L'opéra Harpa,  l'église  Hallgrimskirkja,  expos  au  musée  d'art  moderne Kjarvalsstadir et d'art
contemporain  Hafnarhus  pour certains, musée insolite sur le pénis de ces bêtes peuplant la terre
pour d'autres.  Étude  de  la météo qui ne s'annonce pas terrible pour la semaine à venir. Gloups !

 

Sans titre 5.jpgsoirée-lecture à bord de ZERØ, tranquillement amarré au ponton dans le port de Reykjavik

 


Lundi 8 septembre

ZERØ  reste  amarré au port. Nous  allons  à  pied  par  le  bord  de  mer  nous mouiller à la piscine
Laugardalslaug  recommandée  par  le  routard.  Une  piscine olympique quasi vide ( trop bien ! En
France  il  faut  jouer des pieds  et  des  mains pour se faire une place ). Se réchauffer dans les hot
tubs ( et là les islandais  y sont tous, jusqu'au cou ) c'est que du bonheur car il ne fait pas si chaud
par ici !!

Sans titre 6.jpg


Mardi 9 septembre
Grande journée de balades-randos,  nous avons loué une voiture pour faire le fameux Cercle d'or.
Thingvellir  ( plaine du parlement,  parc  national,  faille  entre la plaque américaine et eurasienne ),
Geysir, le geyser  qui  a  donné son  nom à tous les geysers du monde, rien que ça, Gullfoss ( les
chutes d'or ), il pleut, rando  et baignade dans une rivière d'eau chaude au-dessus de Hveragerdi,
pied de nez à la grosse pluie qui nous attend pour le retour.
Je crois bien avoir « oublié »  l 'appareil  photo  quelque part vers  Gullfoss ... Vive les croquis !!!!!


Mercredi 10 septembre

Sans titre 7.jpg


Eh non ! Nous ne naviguerons pas encore aujourd'hui ! André, on part ? 10 mn plus tard...Alors,
André, on part ? Une heure plus tard : et quand est-ce qu'on part ?
Patience patience !!
La météo annonce  trop de vent, surtout pour la nuit,  laisser  le  voilier au mouillage est risqué et la
navigation des côtes islandaises peu recommandable par ce temps, pas envie d'embrasser un récif
volcanique,   non  !  Et  puis  y'en  a  qui  n'ont  jamais  ou  peu  navigué  alors  André  ménage  ses
moussaillons.
Journée croquis et lecture.

Sans titre 8.jpgGoûter au café-snack Laundromat (bière et french fries)


La nuit venue, nous sommes consolés par une aurore boréale , même si la pleine lune et les lumières
de la ville essayent de la soustraire à nos yeux écarquillés d'excitation.
« Une aurore boréale, une aurore boréale , waououhh!! »

 

Sans titre 9.jpg


Jeudi 11 septembre
Aujourd'hui est un grand jour :  c'est  l'anniversaire de mariage d'Anne-Marie et André : 38 ans !!!
Et hop ! On embarque notre jeune mariée  à bicyclette : on décide de rejoindre par le bord de mer
( et la zone industrielle, mauvaise surprise )  le mont Esja... Tellement motivés que nous imaginons
même l'escalader. « You are very tough»  nous  dit  le  loueur de vélos. Bon ça déraille (le dérailleur)
alors retour au bercail et une pinte de bière pour se consoler au café Boston.

 

Sans titre 10.jpg


Vendredi 12 septembre
Location d'une voiture. Journée, dans la péninsule de Reykanes, au sud  de Reykjavik. Nous roulons
sur  l'asphalte à travers  les  champs  de  lave ( trolls fossilisés ?), les  fumerolles au parfum soufré
et les macareux absents  (c'est bien la peine d'être venus jusqu'ici,  ils se sont déjà envolés pour la
Bretagne, gnark gnark!!!).
Au  sud   de   Hafnarffjördur,  on  prend  la  route vers le lac Kleifarvatn, puis le champ géothermique
de Seltun et ses boues bouillonnantes. Belle randonnée dans un paysage volcanique, parfois  lunaire.
Un petit  passage  au Blaa Lonid  (Blue Lagoon)  juste  parce  que  c'est  sur  notre  route  et tous les
guides de voyage (mais ça coûte une petite fortune!), arrêt au phare de la falaise de
Reykjanesvirkjun. Au retour, il est décidé de naviguer dans la nuit pour la péninsule de
Snaefellness  et  les  fjords  du  nord ouest.  Départ  4h du  mat'. Une fenêtre d'une journée, pas plus.
Il faut arriver au port d'Olafsvik avant la tempête.


Samedi 13 septembre
Lever à 3h .  On  quitte  le  port  à 4h30. Vent fort  (20 nœuds) et  mer  houleuse. 94 miles en 12H, 3
globicéphales, 2  qui vomissent,  2 qui se retiennent et les autres ,qui en ont vu d'autres, parlent de
confiture  à la  graisse de mouton,  tout  ça arrosé d'un p'tit coup de rouge ( à ta santé Jean-Louis!)
12 heures,  vents  jusqu'à 35  nœuds et  aucune pensée  pour dessiner,  juste  ne  pas  être malade.
Arrivée à 16h30 à Olafsvik,  André  est  d'une  ponctualité  incroyable.  Port  minuscule bien que « le
deuxième plus gros port de pêche d'Islande » dixit un guide.
Par  contre dîner gargantuesque avec un gigot d'agneau made by Jean-Louis. Oublié le mal de mer.
C'est la tempête annoncée. Il pleut à la verticale et à l'horizontale, le vent nous secoue
sérieusement  contre  le  quai  (45 nœuds)  et  comme  la  marée  est  importante  (on  monte  et on
descend de 4m),  nous  sommes  obligés de faire un quart d'1h30 chacun. « Ah bon? Même si on ne
navigue pas ?? » ça grince, ça raille, ça râle, ça chuinte...


Dimanche 14 septembre
Olafsvik : pluie et vent se sont invités pour la journée.

Sans titre 11.jpg


Sans titre 12.jpg
Sans titre 13.jpg

Alors on s'occupe : cuisine, lecture, dessin, aquarelle …
On réécrit la liste le soir pour refaire des quarts d'1h15, qui se réveille et quand ?
Le vent se calme enfin dans la nuit, le voilier ne grince plus, ça me réveille !!


Lundi 15 septembre
Un petit croq' de bon matin pour se remettre en forme. La pluie s'est enfin arrêtée mais il fait
frais pour dessiner.

Sans titre 14.jpg


Rando pour aller découvrir de plus près le fameux glacier et volcan de Jules Verne, le
Snaefellsjökull, que l'on verra à peine car sous les nuages et que l'on n'atteindra jamais car il faut
faire demi-tour : Zéro doit repartir en fin d'après-midi, direction plus à l'est, au port de
Grundarfjördur.
Plus de pluie mais le vent s'est levé et... 3 degrés.
On aère joyeusement le voilier et zou on prend la mer, calme cette fois et nous affichons tous un
grand sourire : pas un mal de mer !!!

Sans titre 15.jpg

Sans titre 16.jpgSans titre 17.jpg

Mardi 16 septembre
Lever avec un beau soleil et un grand ciel bleu (oui c'est possible en Islande ).

Sans titre 18.jpg

Parfait pour une nouvelle rando dans les montagnes environnantes et atteindre un sommet à 1001m
(merci pour la précision,  André !).  Nous  marchons sur de la mousse parfois vert fluo, des rochers
noirs, rouges et violets. Deux lagopèdes, grand moment de bonheur pour Anne-Marie et Jean-Lou.
Des cascades  partout.  Et un bain d'eau  très  chaude  à la piscine  avec vue sur les montagnes que
nous venons de gravir.


Mardi 17 septembre
Départ dès potron minet pour l'île de Flatey.

Sans titre 20.jpg

Quelques dauphins nous accompagnent et jouent à la proue du bateau. Il fait plutôt beau... entre
les nuages...Nous arrivons  pour  le déjeuner  et passons  l'après-midi à explorer cette petite île.

Sans titre 21.jpg

Sans titre 22.jpg

Sans titre 22.jpg

Sans titre 24.jpg



Jeudi 18 septembre
Navigation entre l'île de Flatey et Reykjavík. Nous avons quitté l'île la veille vers 20h, avant la
tombée de la nuit car il y a des récifs dangereux un peu partout.
Nous faisons des quarts à 2 de 3h. Nous apercevons l'aileron et la queue d'un gros poisson que je
suppose être une baleine de Mink après quelques recherches sur le net.
Longue traversée pour arriver vers 18h à la capitale.Tout le monde savoure la douche. Dernier
dîner tous ensemble car Jean-Louis prend l'avion de retour ce soir.
Dernière nuitée dans les bars chauds de Reykjavík.


Vendredi 19 septembre
Dernier jour en Islande. Grand ménage de ZERØ. Dîner festif pour l'anniversaire de Philippe,
accompagné  de  Gilles,  qui  prennent  la  relève pour un mois, on rit comme des baleines.
22h30 : salut à toi terre de feu et d'eau !!!

Sans titre 25.jpg

Capitaine : André
Conseillers du capitaine : Jean-Lou et Jean-Louis
Femme du capitaine : Anne-Marie
Moussaillon : Hélène, Nathalie, Emmanuel

 

La version originale est ici :   le récit de Nathalie sur ZERØ

 



19/11/2014
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 211 autres membres