la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

Du beaujolais en Islande

Article rédigé par Sophie.

Sophie, Thierry, Gilles, et un coule d'amis à eux se sont retrouvés sur ZERO début Mars 2015 pour la remise en route après un hivernage rigoureux. S'en est suivi  le convoyer jusqu'à Isafjordur , au Nord de l'ile , lieu de ski pour quelques semaines. 

 

 

Sur et dans Zéro dans les tempêtes islandaises 2 au 16 mars 2015

On and in Zero during the islandic hurricanes
Gilles, Thierry, Sophie, Perrine et Romain

1.jpg

Jamais je n'aurais imaginé les conditions de la mission « convoyer Zéro de Reykjavik à Isafjordur »
pour la saison de ski dans dans les fjords du Hornstrandir..... 

I could never imagine the conditions of our mission « take Zero from Reykjavik to Isafjordur for the ski season in the Hornstrandir fjords...)

Sans titre 3.jpg

Sans titre 15.jpg

Le bateau, sous la neige et la glace, à réchauffer et réviser à l'arrivée (4 jours de boulot pour mécanos, électriciens, informaticiens, bref agents de maintenance poli-fonctionnels au langage ponctué de « putain » » et de « merde »....

The boat was under iced snow and had to be warmed up and checked at our arrival (that ment 4 days job  for particulary skillfull handy men dealing with motors , electricity , computers etc..talking loudly and quite rudely 

Sans titre 4.jpg

Mon rôle se cantonne au nettoyage, à l'approvisionnement en victuailles et boissons locales après check des réserves de la saison norvégienne (je me suis appliquée à finir tous les fonds de paquets entamés). Le plus rigolo est de trouver le vinbudin le plus proche.... le plus intéressant est de visiter les musées et les églises en traversant à pied le lac gelé du centre ville.

My main activity was the cleaning, the sopping to keep everybody going with food and local drinks.
I concentrated on finishing up all the oppened packets of rice, pasta , porridge and of course didn' t loose weight...). The most amusing was to find the nearest Vinbudin and the most interresting was to visit museums and churchs walking up and down the capital and sliding on its frozen lake.

Sans titre 5.jpg

Le caractère réservé , prévoyant et placide d'Aki (marin musicien islandais « ange gardien » de zéro pendant tout l'hiver) m'étonne. Il nous explique avec douceur qu'en Islande absolument tout dépend de la météo, aucun déplacement n'est assuré, tout peut être annulé ou rétabli selon les 4 Eléments : Air, Eau, Terre, Feu.... (je lui ai envié sa combinaison jaune de pêcheur islandais)

I was very impressed by Aki and his nature so calm and quiet (he is a sailor, composer, and the guardian elfe of Zero during all winter). With patience he explains us the Islandic behaviour towards Nature : you are sure of nothing , you know and accept that everthing can change because of the force of Air, Water, Earth, Fire...(I would have loved to wear his yellow sailor outfit)

Sans titre 6.jpg

Seulement 3 petites fenêtres « calmes » pour nos « petites » navigations de jour (minimum 10 heures dans le froid glacial) avant de se cacher (vite fait mais pas toujours bien fait) à l'abri dans les tous petits ports enneigés depuis, et, pour belle lurette. Alors on bouquine dans Zéro :

We had only 3 little days not to windy to get on with our northern navigation : each time at least 10 hours sailing in bloody cold conditions to hide in littles ports (Rif and Patreksfjordur) and wait for the new storm to fade away.

Sans titre 7.jpg

Les locaux en ont vraiment ras le bol de cet hiver qui n'en finit pas de voir défiler les dépressions tous les 3 jours.

All the islandic we met are fed up of this winter and the horrible weather they have to support.

Sans titre 8.jpg

5 tempêtes en 13 jours, ça vous dresse. Celle de Patreksfjordur nous a valu un remorquage d'un quai exposé au vent du sud dangereux (les chandelles et un hauban abîmés) au quai d'un chalutier protecteur (mais diablement haut à escalader).

5 hurricanes in 2 weeks train you to the essential : survive !  In Rif we thank Aki and the fishermen for their welcoming. In Patreksfjordur , we thank Maria and Halldor for their hospitality and help, In Isafjordur we thank the villagers for their kindness.

Sans titre 9.jpg

Celle d'Isafjordur nous a permis de patiner dangereusement dans les rues pour atteindre les bars accueillants et super bien chauffés.
Heureusement la bonne habitude des bains à 38 ° est rapidement prise grâce aux piscines omniprésentes (mention spéciale pour celle extérieure de Patrksfjordur)

Happily, a new good habit is taken : the deliciously pleasant hot swimming pools with a special prize to the out door one of Patreksfjordur.

Sans titre 10.jpg

Nous avons mangé les meilleurs poissons du monde (particulièrement le haddock aiglefin et le loup) et bu des gallons de bière à la meilleure eau du monde.

We have ate the most delicious fish in the world (especially fresh haddock and sea dace)
and drank gallons of beer made with the purest water in the world , breathing fresh and unpolluted air.

Sans titre 11.jpg

Sans titre 12.jpg

Conclusion pour ma part : j'ai appris a avoir froid sans pleurnicher, j'ai admiré un coin de notre planète incroyable, j'ai échangé avec des islandais de façon très proche ( aux bains, aux bars, en rescue) et aussi avec deux ( une anglaise et une hollandaise kayakiste de visu ) des 18 étudiants de l'université d'Isafjordur, passionnées d'environnement marin arctique.

To conclude, I have learnt to suffer from the cold without mowning, I have admired an increduble part of our planet, I have met and talked to unique islandic people I'll never forget and a few foreign students learning artic management with passion in this isolated country.


Sans titre 13.jpg

Et je laisse aux vikings d'adoption ( Thierry Troll, Philippe Flibust et leur demi douzaine de moussaillons ) le plaisir de la traversée retour du Groenland à zigzaguer entre les grolers.
Je guetterai leur « safe landing » et les voiles de Zéro sur le quai du port d' Oban en mangeant du porridge...

And I leave to Thierry « Troll » and Philipp « Filibust » and their ship's boys the pleasure to sail back from Greenland to Scotland z-ing between the grolers.
I 'll be waiting for them, eating porridge and drinking « scotish coffee » , looking for the white sails of Zero from Oban wharf .

Sans titre 14.jpg

 



31/03/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 211 autres membres