la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

Depuis la Mer d'Irlande

Depuis quelques jours, nous naviguons de mouillage en mouillage, au nord ouest de l’écosse. La navigation est agréable. A l’abri des îles, la mer n’est jamais mauvaise. Toujours plate même. Le temps est en revanche capricieux. Des grains, du soleil, de la pluie souvent … Nous ne quittons que rarement, les bottes et les polaires. L’eau est à 13°, l’air probablement a peine plus chaud. De temps en temps, nous mettons un petit coup de chauffage. Pour tout vous dire, et en résumé, nous avons compris ce que voulait dire l’expression : douche écossaise. Le test d’étanchéité de ZERO est passé !!!!

 

 

 

 

Nous naviguons d’île en île, au gré de nos envies. Pour le moment, le plus beau mouillage a été dans Tarbert Bay, sur l’île de Jura. Un immense loch qui se prolonge sur plus de 3 miles. Pour y accéder, nous nous sommes faufilé au milieu des cailloux et des roches affleurantes et pour finir, un passage pas plus large de 20 mètres, avec un courant tout de même assez fort. C’est dans ces moments la qu’il faut appliquer le vieux dicton : ‘’ quand les mouettes ont pieds, il est temps de virer’’. Une fois glissé dans ce dédale, nous nous sommes retrouvé, seul sur un immense lac. Autour de nous, des collines pelées, pas d’arbre, des chutes d’eau, et toutes les nuances de vert. Superbe. Pour vous faire une idée, le paysage est celui que l’on voit dans la guerre du feu. Les mammouths en moins.

 

 

 

 

Nos jambes trop longtemps au repos demandaient a se dégourdir. Nous avons ainsi entrepris une belle balade dans les collines. Tous équipés de basket au pire ou de chaussures de marche au mieux, nous avons regretté de ne pas être chaussé de bottes. Le sol est imbibé. Comme le disait pierre, je n’ai jamais vu cela, même sur les pentes, l’eau reste accrochée. Nous avons vu dans cette baie, nos premiers phoques. Mais aussi des rennes, sans parles des lièvres et leurs cousins. La marée basse nous a offert une séance de cueillette sur la grève. Et hop, 2 repas de moules, 1 plat de spaghettis aux praires ( merci Angelo) et des bigorneaux pour 3 ou 4 apéros.

 

 

 

 

Nous naviguons en ce moment vers Fort Williams qui sera notre entrée dans le canal calédonien. 3 jours de navigation en eau douce, une traversée sur le loch ness, et nous nous retrouverons de l’autre coté de l’écosse. Puis cap sur les schetland.



24/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 212 autres membres