la balade de ZERØ à l'infini

la balade de ZERØ    à l'infini

Corfou

Me voici de retour en Grece, à Corfou, ou je retrouve Hervé et Hélène.

 

 

Arrivée à Corfou , le dimanche 26 Mars à 5h00 du matin. Depuis Paris via Londres. Merci easyjet et norwegian Airlines.

 

Levée 9h00. Je suis perdu dans les horaires. -1 entre paris et londres. +2 entre Londres et la Grèce. Et rajouté à cela le changement d'heure.

Bref, je ne sais pas combien j'ai dormi.

Dimanche après midi, visite rapide de la ville. Je retrouve avec joie les petits resto pas chers...

Course lundi matin. Comme d'habitude . 10 kgs de fruits et legumes pour 10 euros.

13h00, on lève l'ancre. Grand soleil, légère brisette. Zéro file à 7 noeuds.

Nous voilà à Paxos.

Mes amis. Les absents ont tort.

 

Paxos,

A cette époque de l'année, les iles sont encore en hibernation.   Pourtant, un peu partout, on commence à ressentir une légère agitation. Les betonneuses sont de sorties, ça ponce, ça peint un peu partout.  Et effectivement, bien que nous soyons le seul bateau au quai, il est difficile de trouver un endroit calme , sans bruit de disqueuse, ponceuse, perceuse . 


Mais l'ile est a nous . Et la location de voiture à 25 euros la journée n'est pas cher . 

 

Lakka , au nord de Paxos

Il fait beau, il fait chaud, Hervé, en bon breton, ne craint pas l'eau pourtant encore un peu fraiche !

 

 

Ensuite, belle journée de navigation sous spi, et nous voici a Ithaque. la patrie d'Ulysse. Vous savez, le mari de Pénélope qui s'etait créé un travail fictif en tricotant le jour pour défaire la nuit.

 

C'est pas son mari qui lui a trouvé ce boulot, et elle n'était pas payée.

 

Alors, comme nous bravions ces contrées superbes sur nos fiers chevaux fougueux, nous sommes tombés sur la maison de Homère. Celui qui a écrit l'Odysee. De Ulysse justement. faudrait suivre un peu.

 

sinon, ici, en ce moment, c'est citron.

c'est pas Fillon, ni Mélenchon,

pas encore macron, et encore moins Hamon.

 

ils aurait pu s'appeler Olivier ici. il y en a plein. mais non. C'est citron.

 

arrivée a Ithaque

port de Ithaque

Puis, apres un passage par l'ile de Meganisi, le canal entre Leucade et le continent , nous sommes de retour à Corfou. 

 

Le temps de visiter l'ile et Hervé et Hélène reprennent l'avion pour la France .  La veille de leur départ, nouvelle location de voiture et visite de l'ile sous une pluie diluvienne .  On a pas vu grand chose, mais on soupconne une superbe ile , tres montagneuse avec des vues à couper le souffle . 

Me voici seul pour 2 jours. 

 

Pour ceux qui s'en souviennent, l'année dernière à Rhodes, j'avais assisté à la fin de la saison. : 

 

l'article depuis Rhodes

Ici, à Corfou, j'assiste au reveil de l'ile et de la ville.  Déjà, depuis 1 semaine que nous sommes dans le coin, nous avions pu assister au reveil. 
Là, depuis 2 jours, je constate une agitation frénétique, c'est évident, la saison redémarre . 

Le dieux grecs ont apportés leur contribution, aidant leur descendants: la pluie incessante pendant 2 jours a lessivée les sols, remplis les reservoirs. 

Le soleil est maintenant revenu, et de partout, les tondeuses et coupe-fil sont de sortie . 

A la marina, le tarif augmente de 70%, on passe en haute saison me dit le marineros.  Des ouvriers, préparent l'ouverture du restaurant et du bar de la marina . 

En ville, toutes les boutiques qui étaient fermées jusque là s'ouvrent dévoilant leur chalandises.

 

Un paquebot de croisière arrive et deverse sa horde de touristes. 

la vie reprend. Une nouvelle ville s'offre a moi. 

 



06/04/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 212 autres membres